Le projet

 

Le Projet « Orezza » est né de l’envie de réaliser une montre originale à fort caractère identitaire.

Collectionneur depuis de nombreuses années, l’enchaînement annuel des « nouveautés » des marques horlogères m’a paru sans fin, les mécaniques et leurs finitions industrialisées et les codes esthétiques rebattus.

Je suis alors revenus aux origines : les montres de poches, celles que l’on se transmet de génération en génération  et qui ont le seul prix de l’amour et une complication particulière, connue depuis presque trois siècles, devenue totalement inutile depuis l’avènement du Quartz et donc absolument poétique dans sa prouesse mécanique : la seconde morte.

Se sont alors produites deux rencontres : une pierre semi précieuse, que l’on ne trouve quasiment que dans quelques vallées de Corse où m’a guidé ma compagne Patricia, le Vert d’Orezza et une simple montre de poche en acier du début du XX ème siècle dont le remarquable module originale de seconde morte m’a enthousiasmé.

dsc04450-1

SAMSUNG

 

Je ne connais d’ailleurs pas d’autre exemplaire de cette montre.

Le projet est alors né d’une montre de poche à seconde morte, nouvelle dans sa conception mécanique et originale

dans son esthétique, artisanale puisque le module de seconde morte, le cadran en Vert d’Orezza, les aiguilles et le boitier sont réalisés à l’unité par des artisans français.

Seul la base mécanique est industrielle : il s’agit du mouvement Unitas 649X, connu pour sa fiabilité et sa simplicité d’entretien, profondément retravaillé.

J’ ai créé une entreprise pour porter le projet, déposé une marque et cherché les artisans susceptibles de réaliser un prototype.

Je propose cette montre sous forme de souscription, pour une série limitée de 19 exemplaires numérotés.

Le cadran en Vert d’Orezza est forcément unique et le boitier personnalisable : laiton, acier plaqué or, or.

Le délai de réalisation minimum est de 6 mois.

Pour souscrire au projet Petranativa